Max Roach, une petite histoire du jazz 1 – DU BOP AU HARD-BOP

Max Roach est mort ce jeudi 16 août 2007 à 83 ans, des suites d’un cancer. Une belle mort en soi : dans son sommeil.
Je ne suis pas très bio posthume, alors, pour ceux qui ne le connaissent pas, ou mal, voici une petite histoire de son oeuvre en musique.

Max_roach

1 – DU BOP AU HARD-BOP

1947 : Charlie Parker Quintet
Charlie Parker (sax alto), Miles Davis (trompette), Duke Jordan (piano), Tommy Potter (contrebasse), Max Roach (batterie)

La révolution du be bop, le meilleur quintet du monde.

1949 : Bud Powell Trio
Bud Powell (piano), Ray Brown (contrebasse), Max Roach (batterie)

Encore du be bop, avec Bud Powell ce coup-ci

1955 : Clifford Brown / Max Roach Quintet : Study In Brown
Clifford Brown (trompette), Harold Land (sax tenor), Richie Powell (piano), George Morrow (contrebasse), Max Roach (batterie)

Ce quintet représente le sommet du hard bop. Hélas, Clifford Brown et Richie Powell (le petit frère de Bud) sont tués dans un accident de voiture en 1956.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *