Buster Keaton

buster11
Si je n’avais pas choisi ce brave Harpo en avatar, j’aurai pu opter pour Buster Keaton. Certes d’apparence plus triste, plus romantique…
Décrit ainsi par Jacques Higelin, dans 12 chansons d’avant le déluge.

Buster Keaton
Petit homme
Amoureux né
Les yeux cloués
Sur un monde
A l’envers
Tu fais le clown glacé
Qui lance des éclairs
Au fond de la mer
Mais je pleure aux éclats

Buster Keaton
Petit homme
Amoureux né
Buster Keaton
Petit homme
Amoureux né
Les yeux cloués
A l’envers
Tu fais le clown glacé
Qui lance des éclairs
Au fond de la mer
Mais je pleure aux éclats

Buster Keaton
Reviens sur terre
Dans mon écran
Tu seras toujours le mécano
De mes rêves assoiffés
Celui qui sait
D’un geste fou
Essuyez les flaques de boues
Qui souillent les joues des gamins
De sept à quatre-vingt-dix ans

tumblr_mbfp889eQX1qzugpwo1_500

 

 

J’ai revu hier soir le Mécano de la « General », et ce qui m’a frappé c’est l’inventivité, le génie des effets spéciaux – le film date de 1927 ! Et au milieu de ces quasi films d’aventure, il promène son personnage poétique et ses gags millimétrés tout autant que cet extraordinaire acteur mime et athlète. Buster Keaton est immense !

Sherlock Junior se clôt sur une scène incroyable d’humour et de poésie, une de mes scènes préférées du cinéma. Il est d’ailleurs facile de faire le parallèle avec le personnage de Doinel quand Truffaut lui fait dire que le cinéma sert à apprendre à vivre… Bon, Truffaut est plus prosaïque que Keaton, et prend pour exemple comment beurrer une tartine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *